BARRE DE GOMMAGE ET BAUME SOLIDE 2EN1 (à utiliser sous la douche)

Avec l’arrivée du froid, ma peau souffre grandement. Je n’en prends pas soin et ça se voit. Malheureusement, j’ai du mal à trouver un produit qui me convient. Premièrement, je ne pense jamais à me mettre de la crème, c’est une étape que je deteste : rester nue dans la salle de bain, à mourir de froid pendant 5 minutes, très peu pour moi. Tout comme être collante pendant les 30 minutes qui suivent la pose, non merci … 
De plus (et vous le savez sûrement), j’esssaie de ne pas imtroduire de plastique dans ma salle de bain (hormis le dentrifrice). Ainsi, tous mes critères ont très vite réduit mon champs de recherche. C’est pourquoi, j’ai décidé de réaliser une barre d’hydratation maison. J’avais tous les ingrédients et je me suis dit que ça ne devait pas être si sorcier. Et puisque j’y étais, j’ai décidé d’étendre ma confection à une barre 2 en 1 : gommage et beurre corporel ! Le tout à utiliser sous la douche (au revoir l’attente dans le froid !).

 
   BARRE DE GOMMAGE ET BAUME SOLIDE 2EN1   
   AU LAURIER NOBLE  

Ingrédients :
50g de beurre de cacao
20 ml d’huile de coco
1 cuillère à café de beurre de karité
10 gouttes d’huile essentielle de laurier noble
2 gouttes de vitamine E
40g de sucre

Les étapes :
1. Au bain-marie, faire fondre le beurre de cacao, l’huile de coco et le beurre de karité.
2. Une fois complétement fondus, retirer le mélange du bain-marie et laisser refroidir pendant 10/15 minutes.
3. Ajouter le sucre, l’HE de laurier noble et la vitamine E.
4. Mélanger le tout et verser la préparation dans des moules en silicones.
5. Laisser refroidir complétement à l’air libre ou au frigo.  

Info : j’ai choisi d’utiliser le Laurier Noble pour ses propriétés drainantes et pour renforcer la circulation sanguine dans mes jambes. Bien entendu, vous pouvez changer ce produit pour une HE plus gourmande. 
Ne pas laisser refroidir plus de 15 minutes, sinon la préparation commencera à figer et le sucre ne se séparera pas du reste. Et vice-versa si la préparation est trop chaude le sucre fondera.
J’adore utiliser cette barre de gommage. Grâce à ses deux cotés, je peux gommer doucement mon corps et l’hydrater juste après. L’avantage, c’est que les produits qui la composent sont tellement riches qu’ils résistent à l’eau. Ainsi, je fais tout sous la douche.  Même après être sortie et m’être essuyer le corps, ma peau reste douce et hydratée, ce qui est très pratique. En effet, l’hydratation de mon corps ne passe plus à la trappe !
Voilà, j’espère que ce changement de contenu vous aura plu ! N’hésistez pas à me donner votre avis dans les commentaires et aussi à me dire ce quels produits vous utilisez au quotidien pour l’hydratation de votre peau. 

CONSERVE D’HARICOTS ROUGES MAISON (STÉRILISATION À LA COCOTTE MINUTE)

Mon été a été des plus productifs. En effet, j’en ai profité pour renflouer notre stock de conserves maisons. Tout y est passé : sauce tomates, confitures, compotes et conserves de légumineuses ! 
Vous m’avez d’ailleurs beaucoup demandé qu’elle était ma technique. Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps et je vais de suite vous partager ma technique.
 CONSERVE FACILE 
 HARICOTS ROUGES MAISON 
 
 
Ingrédients : 
⟴ haricots secs 
sel
eau 
bocaux 
 
 
Les étapes :
1. La veille, faire tremper les haricots dans un grand récipient et les réserver au frais. 
2. Le lendemain, les égoutter et bien les rincer.
3. Laver et stériliser vos pots et couvercles.
4. Réaliser une saumure en mélangeant 20g de sel dans 1L d’eau. 
5. Mettre les haricots dans les pots jusqu’au 3/4 cm du bords (ils vont gonfler pendant la stérilisation).  
6. Couvrir les haricots de la saumure et fermer hermétiquement les pots. 
7. Stériliser les pots. 
 
Stérilisation en cocotte-minute : vous pouvez stériliser vos pots de différentes manières. Personnellement, j’utilise ma cocotte minute. Cela me fait gagner du temps et de l’argent puisque étant déjà en possession d’une, je n’ai pas eu à investir dans un stérilisateur. 
 
Pour ce faire : déposer un torchon propre dans le fond de la cocotte, rajouter les pots et mettre un deuxième torchon entre les pots pour éviter qu’ils s’entrechoquent lors de la cuisson. Recouvrir les pots d’eau jusqu’à 1/2 cm de leur ouverture.Si vous cocotte peut contenir deux rangs de pots (les uns sur les autres), couvrir les pots du bas totalement et mettre de l’eau jusqu’à 1/2 cm de l’ouverture de ceux du haut. 
 
Mettre la cocotte sur feux vif et la faire monter en pression. Une fois en pression, réduire le feux de vif à moyen et laisser cuire pendant 30 minutes. Une fois le temps passé, éteindre le feu et laisser la pression retomber naturellement. C’est-à-dire : laisser la cocotte refroidir complétement afin de pouvoir l’ouvrir sans avoir besoin d’évacuer la pression. 
 
Une fois la cocotte refroidie, l’ouvrir, sortir les pots et vérifier que la stérilisation est prise : 
– pour les pots à caoutchouc, enlever la sécurité et essayer de soulever le couvercle, s’il ne bouge pas la stérilisation a bien pris. 
– pour les pots à fermeture à vis, vérifier que le cercle de sécurité s’est bien enfoncé vers l’intérieur. 
 
————
 
J’utilise la même recette pour faire mes conserves maisons de légumineuses. 

Mon conseil : rendez vous sur le site Le parfait pour découvrir des millier de recettes de conserves. Si vous stérilisez à la cocotte minute, alors divisez le temps de stérilisation par 3.  

Voilà, maintenant vous savez tout et vous êtes prêts, vous aussi, à réaliser vos conserves maisons !
 

UNE SANTÉ AU NATUREL AVEC LES HUILES ESSENTIELLES

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui on se retrouve pour un article sur les huiles essentielles. Eh oui, encore un ! Cette fois-ci  je vais vous partager mes essentielles et vous dire comment, à la maison, on les utilise pour « se soigner »

Petit disclaimer, je ne suis en aucun cas médecin. Je les utilise toujours avec parcimonie. Avant d’utiliser une huile, je vérifie toujours sa fiche sur La Compagnie des Sens. Ils donnent des indications sur comment elle peut être utilisée mais surtout ils nous expliquent quelles précautions prendre et qu’elles sont les choses importantes à savoir. Quand j’ai un petit bobo ou que je souhaite trouver une alternative naturelle pour ma santé, je me tourne toujours vers « Ma Bible des huiles essentielles » de Danièle Festy. La Bible qu’on devrait tous avoir si on cherche à se soigner naturellement. Ecrite par une vraie professionnelle, les indications sont à suivre à la lettre. C’est le guide de l’aromathérapie. On retrouve des conseils pour chaque problème de santé mais aussi des fiches détaillées sur l’utilisation des HE et surtout sur les précautions. Moralité de ce pavé: renseignez-vous toujours avant d’utiliser une HE, car même si elles sont bénéfiques pour notre santé, elles peuvent avoir (de gros) effets indésirables si mal utilisées. 

   GAULTHÉRIE   
Utilisée localement et mélangée à une huile ou du gel d’aloe vera, cette HE aide avec les douleurs musculaires. C’est un peu le Voltarène du naturel. Je l’utilise principalement pour mes douleurs de genoux. Elle a un effet chauffant très apprécié pour aider avec les douleurs. Elle soulage mais elle répare aussi les blessures. 
 
 
   ARBRE À THÉ  
 
On l’utilise pour désinfecter les petits bobos. Mais à la maison, c’est principalement moi qui l’utilise avec mes aphtes (ulcères bucaux). Cette HE est magique pour apaisser la douleur et pour les soigner. Avant, j’avais l’habitude de les garder pendant plus d’une semaine. Peu importe ce que j’appliquais rien ne les soigner. Désormais, je dépose une goutte sur mon doigt et je l’applique localement sur la plaie, matins et soirs. Deux, trois jours après j’en suis débarassée. 
 
 
 
   MENTHE POIVRÉE  
 
Pour les maux de tête carabinés c’est ma préférée. Je l’applique diluée avec une huile sur mes tempes. Toujours une petite goutte car elle a tendance à brûler la peau et à être très forte. Je veille toujours à l’appliquer le plus loin possible de mes yeux pour la même raison.
 
 
   PALMAROSA   
 
C’est mon allié quand je n’ai pas de déodorant. Elle neutralise les odeurs indésirables. Deux, trois gouttes appliquées directement sur mes aisselles et ça me sauve ma journée. Je la glisse aussi parfois dans mon sac. Je nettoie à l’eau mes aisselles dans la journée et applique toujours 2/3 gouttes. Parfait, pour les situations d’urgence. 
 
 
   RAVINTSARA   
 
Appliquée dilué à une huile sur ma poitrine quand je suis congestinée ou quand j’ai un gros ruhme. Cette HE débloque bien les sinuses, c’est un peu le Wick Vaporub du naturel. Elle peut aussi être utilisée oralement sur un sucre ou dans du miel quand on a la grippe.
 
 
 
   EUCALYPTUS RADIÉ  
 
Utilisée pour le rhume, la sinusite, l’angine, la bronchite ou la toux. Comme la Ravintsara, on l’utilise en application locale diluée dans une huile ou en diffusion. Chez nous, on l’utilise très souvent en inhalation pour débloquer les sinuses.
 
 
   GIROFLIER   
 
Celle-ci (malgrè son goût pas très agréable) est une de mes préférées. Je l’utilise principalement dans mes problèmes dentaires. J’ai tendance à faire beaucoup de gingivite et elle apaise tout de suite mes gencives. Je l’applique localement comme l’arbre à thé. C’est mon allié pour mes douleurs dentaires, quand mes gencives saignent, si elles font un petit abcès … Bref, je l’ai toujours à côté de ma brosse à dent. 
 

 
Et voilà pour toutes mes HE favorites ! Bien entendu, je préfère le redire, vérifier toujours avant de les utiliser. Pour rappel, certaines HE ne sont pas recommandées pour les femmes enceintes ou pour les enfants, il est donc toujours bon de se renseigner. 
Sans ça, on adore les utiliser à la maison. C’est l’alternative parfaite pour une santé au naturelle. 
 
Quelles sont vos HE préférées ? Comment les utilisez vous ? 

 

BOISSON FERMENTÉE À L’ANANAS ET AU GINGEMBRE

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ! Comme vous le savez sûrement, je suis une grande fan de nourriture fermentée. En effet, manger des aliments fermentés peut aider notre système digestif à mieux fonctionner. Les bactéries vivantes qui se développent pendant la fermentation sont super bonnes pour la santé : ce sont des antioxydants et probiotiques naturels.  Donc, manger ou boire des produits fermentés n’apporte que des bénéfices à notre santé

Ainsi, je teste pas mal de recettes en cuisine. Je vous propose donc aujourd’hui une toute nouvelle de boisson fermentée à l’ananas que j’ai récemment découverte ! 

   BOISSON FERMENTÉE À 
L’ANANAS ET AU GINGEMBRE   

Ingrédients pour une jarre d’1,8L : 
⇒ un ananas entier 
un morceaux de gingembre 
100g de sucre 
de l’eau 

Les étapes: 

1. Dans une jarre, verser le sucre et un peu d’eau chaud. Mélanger jusqu’à totale dispersion du sucre. 
2. Couper l’ananas non lavé en morceaux et les mettre dans la jarre. 
3. Ecrasez le gingembre en faisant pression avec vos mains et le mettre dans la jarre. 
4. Recouvrir le tout d’eau à jusqu’à environ 5 cm du bord du récipient.
5. Refermer la jarre et laisser fermenter pendant 3 jours à température ambiante. 
6. Après 3 jour, verser le liquide dans une bouteille en utilisant une petit passoire pour eviter que des morceaux se retrouve dans la boisson. Laisser environ 10 cm d’espace libre entre la fermeture de la bouteille et le liquide pour que de l’air soit présent dans la bouteille et aide la carbonation à se faire. 
7. Mettre la bouteille à fermenter 2/3 à température ambiante. Mettre au frigo avant dégustation. 

Conseils : 
Utilisez des produits BIO. On ne lave pas les produits et on garde les peaux pour que les bactéries qui sont dessus fermentes d’où l’importance de produits bio. 
Vous pouvez utilisez n’importe qu’elle type de sucre. Pour donner cette couleur dorée à ma boisson j’ai utilisé du sucre de coco. 
On écrase le gingembre pour qu’il libérer son jus plus facilement. 
Il est possible de remettre de l’eau dans la jarre après la mise en bouteille pour refaire une autre boisson fermentée. 
Ne jetez pas vos fruits après fermentation, enlevez les peaux et congelez les pour faire des smoothies ou des nice cream. 



Voilà, maintenant vous pouvez vous aussi faire votre boisson fermentée à l’ananas et au gingembre. Le goût est surprenant et très intéressant. Ce n’est pas sucré, ça a un goût assez malté et la saveur d’ananas est très subtile. Cette boisson pétillante va sûrement vous rappellez un peu le goût de la bière (très léger cela dit). 

Vous avez déjà testé ? 

 

FAIRE SON YAOURT MAISON (en yaourtière)

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ! On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle recette. Cette fois-ci et contrairement à mon habitude, je vous propose une recette sucrée ! Comme beaucoup d’entre vous me l’ont demandé sur Instagram, je vous partage ma recette pour faire des yaourts maisons. J’ai décidé de passer au maison il y a maintenant 5 mois. D’un, car ça me rapelle mon enfance puisque ma mère avait l’habitude de les faire elle-même.  De deux, je trouve que faire ses yaourts maisons c’est plus simple et plus économique surtout si on en mange beaucoup. De trois, ça réduit nos emballages car les pots sont réutilisables à l’infini. Bref, faire son yaourt maison a tout pour plaire ! 

   YAOURT NATURE MAISON   

Ingrédients : 
1l de lait entier 
1 sachet de levure alsa ou 3 grosses cuillères à café de yaourt 
Les étapes : 
1. Versez un peu de lait dans son récipient ou dans un saladier. 
2. Ajoutez le sachet de levure ou yaourt et mélangez à l’aide d’une cuillère en bois (l’utilisation de métal risque de tuer les levures et probiotiques) jusqu’à l’obention d’un mélange homogène. Si vous utilisez un sachet de levure, prenez le temps de bien mélanger pour qu’il n’y ait pas de crumeaux. 
3. Ajoutez  le reste de lait en continuant de mélanger. 
4. Verser la préparation dans les pots de yaourt et placez les dans la yaourtière. Si comme moi, vous utilisez un récipient qui passe dans votre yaourtière, faites directement le mélange dedans et placez le à l’intérieur de la yaourtière. Ne mettez pas les couvercles des pots ou du récipient.
5. Fermez la yaoutière et laisser la tourner de 8h à 12h. 
6. Après ce laps de temps, enlever le/les récipients, les fermer avec leurs couvercles et les mettre au frais au minimum pendant 4 heures avant dégustation. 
Conseils : 
Vous pouvez utiliser un lait demi-écrémé, seulement le résultat sera moins compact et plus liquide. 
Pour obtenir un yaourt qui se tient vraiment faites tourner votre yaourtière au minimum 10h. 
Le yaourt va recracher de l’eau, si comme moi vous le faites dans un seul pot, pas de panique, vous pouvez verser en allant le liquide dans l’évier ou le garder pour faire des smoothies ou encore mélanger votre yaourt qui deviendra alors un peu plus liquide.
Il se converse au frais pendant 4 à 5 jours si vous utilisez toujours un utensile propre pour vous en servir. 
Vous pouvez utiliser soit un yaourt de grande surface, soit le reste de votre précédente tournée. Notez qu’au délà de 3/4 fois les levures risquent d’être moins efficicaces et qu’il faut refaire une tournée avec un nouveau yaourt. 
Je privilégie les sachets de levures car c’est plus facile d’accès et ça se conserve très longtemps. On peut donc faire son yaourt à tout moment sans se préocuper de savoir si on a ou pas du yaourt au frais.  
J’utilise mon yaourt pour des recettes salées donc je n’ajoute pas de sucre. Néanmoins vous pouvez sucrer la préparation à l’étape 3 en ajoutant 3/4 cuillère à soupe de sucre. 
Si vous n’avez pas encore de yaourtière, je vous conseille de demander autour de vous, il y a toujours quelqu’un qui en a une mais qui ne s’en sert jamais ! Ça vous permettra d’essayer et de savoir si ça vous plait.  
⇢  Pour plus de gourmandise, vous pouvez mettre de la confiture ou de la crème de marron dans le fond des pots.


Voilà, comme vous avez pu le lire, il n’y a rien de plus simple ! Je vous prépare d’autre recette de yaourt maison, qui seront cette fois-ci aromatisés, alors restez connectez ! 

Faites vous vos yaourts maisons ?