VEGAN MAC AND CHEESE ou le gratin de pâtes revisité

On se retrouve aujourd’hui pour parler pâtes au fromage. Bon, vous allez me dire, rien de trop exceptionnel, tout le monde peut faire des coquillettes au gruyère. Oui, je confirme. Mais mon secret, c’est d’en faire au fromage mais sans fromage. Intéressés ? Je le savez. 
Bon, si vous ne faites pas parti de la communauté vegan/végétarien, vous ne connaissez peut-être pas les Mac&Cheese vegan. Le principe est enfantin. Au lieu d’utiliser divers fromages comme le gruyère  le cheddar et j’en passe pour réaliser la sauce on utilise des légumes et de la levure de bière qui a un goût malté ressemblant à celui du fromage. 

J’ai vu pas mal de photos de ce plat circuler dans mon fil Insta et j’ai toujours été super intriguée. Comment pouvaient-ils réaliser un gratin de pâtes (parce que disons le franchement, c’est ce que c’est) sans utiliser aucun fromage et que pour autant que ça y ressemble comme deux gouttes d’eau ? 

Je me suis donc lancée le même défi ! D’une j’avais très envie de tester et de deux je trouve l’idée plus qu’intéressante. C’est un bon moyen de manger des légumes d’une autre manière. C’est ce que j’adore en cuisine. Parfois les gens pensent que manger des légumes, ça veut dire manger des morceaux fadasses cuits à l’eau et sans aucune saveur mais pas du tout ! Manger plus équilibré et manger des légumes, devrait être facile, appréciable et  fun, en voyant ce plat sur internet j’ai trouvé que c’était ce qu’il inspirait. 





Temps de préparation : 1 heure à 1 heure 30                                Temps de cuisson : 10 minutes                               Niveau : Facile 


Cette recette est pour environ 6 personnes en tant que plat d’accompagnement. 

Les ingrédients : 
→ 300g de pâtes coquillettes 
→ 1 poignée de gros sel 

Pour la sauce
→ 1 pomme de terre de taille moyenne 
→ 2 grosses carottes 
→ 1 patate douce de taille moyenne 
→ 1 pincée de poivre 
→ 1/2 cuillère à café de sel 
→ 1 pincée de noix de muscade 
→ 1 pincée de paprika 
→ 5 cl de lait de soja 
→ 5 cuillères à soupe de levure de bière en paillette 

Pour la pâte à crumble salée
→ 100g de chapelure 
→ 1/2 cuillère à soupe de beurre végétal
→ 2 cuillère à soupe de levure de bière en paillette 


Les étapes : 
↛ Peler et couper les légumes en morceaux. 
↛ Mettre les légumes dans un fait-tout et les couvrir d’eau froide, ajouter une poignée de gros sel. Couvrir et laisser cuire à feu assez fort pendant une heure. Les légumes (surtout les carottes) doivent être très tendres. 
↛ Une fois les légumes cuits, mettre 2,5cl du jus de cuisson de côté. 
↛ Egoutter les légumes et les réserver. 
↛ Dans le même fait-tout, faire cuire les pâtes suivant les instructions du paquet. 
↛ Une fois cuites, les égoutter et les réserver. 
↛ Préchauffer le four à 170°C.
↛ Verser les légumes mis de côté dans le fait-tout (oui toujours le même). 
↛ Ajouter environ 2,5cl du jus de cuisson des légumes. 
↛ Mixer le tout à l’aide d’un mixeur plongeant. 
↛ Ajouter la levure de bière, le sel, le poivre, le lait, le paprika et la noix de muscade.
↛ Ajouter les pâtes et mélanger. 
↛ Une fois le mélange homogène verser le tout dans un plat à gratin. 
↛ Couvrir le gratin d’une pâte à crumble salée maison. Pour cela : mélanger la chapelure, le beurre, la levure et le sel à la main. La pâte doit être granuleuse et friable. Répartir uniformément la pâte sur le dessus du gratin. 
↛ Enfourner le gratin dans le four pendant 15 à 20 minutes en surveillant que le dessus ne brûle pas. 

Conseils : 
1. Si vous n’avez pas de mixeur plongeant, vous pouvez utiliser un blender. Dans le cas où vous n’auriez rien de tout ça, vous devez très cuire vos légumes afin de les écraser à la fourchette dans le but d’obtenir une purée très lisse. Le résultat ne sera pas le même, mais ça marche aussi de cette manière. La sauce sera juste plus granuleuse et pourra contenir quelques morceaux. 

2. Vous pouvez doubler la recette de la sauce et en faire plus d’avance. Elle se congèle facilement (comme toute soupe ;). 

3. La levure de bière en paillette se trouve facilement en grande surface ou magasin bio. 



Cette recette a été validée et appréciée par ma famille 100% carnivore ! Un (très) grand exploit, donc ! En effet, tous ont apprécié la texture et le goût. Le plat ne berne pas du tout les fans de fromage, mais ce n’est pas non plus le but (enfin, ce n’était pas le mien). C’est plus léger et c’est une très bonne manière de faire manger des légumes aux plus réticents. Bah oui, parce que mine de rien, la sauce est composé de carotte, de patates douces et de pomme de terres. C’est comme plus sain et équilibré que d’ajouter 100g de gruyère dans un gratin de pâtes ! Je trouve que c’est une bonne idée et une belle recette à réaliser quand on a des enfants (ou des parents) qui paniquent à l’idée de voir des légumes se retrouver dans leurs assiettes, ni vu ni connu. Grâce à la levure de bière et aux épices, on ne les sent pas. Ce qui nous en fait manger sans même le réaliser ! 

Cette recette est délicieuse servit avec une bonne salade. Comme quoi, cuisiner des légumes, vous voyez, c’est pas si compliqué. Et pour une fois, ça change de la soupe, de la purée ou des légumes vapeurs. Parce que tout ça c’est bien bon une minute mais au quotidien, on peut vite s’en lasser ! 

J’espère qu’elle vous aura plu et surtout si vous l’essayez, donnez moi votre avis 🙂 

Vous connaissiez ? Si oui, vous avez déjà essayé ? 

Passez une belle semaine , 

Spaghettis de courgette, tomates et fêta grillée

Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien. On se retrouve aujourd’hui sur le blog pour une nouvelle recette. L’été approche à grands pas et l’on a souvent envie de faire attention à ce que l’on mange. Le problème, c’est que faire attention ne rime pas toujours avec plaisir. Enfin, ça, c’est ce que beaucoup de gens pensent malheureusement ! 
Je suis une très grande fan de pâtes, je pourrais en manger tous les jours. Ne voulant pas en manger tous les jours, j’ai trouvé sur les réseaux sociaux la parade parfaite pour mon esprit : les pâtes de courgette ! En effet, on a une réelle impression de manger des spaghettis et notre esprit est donc « trompé ». Bien sûr, le goût n’est pas le même, mais pas si différent quand accompagné des bons ingrédients. 
Je les mange souvent accompagné d’une bolo végé maison, mais cette fois-ci j’avais envie de changement. Et pour tout vous dire, c’était une vraie réussite ! 

  Temps de préparation : 5 minutes 
   Temps de cuisson : 20 minutes 

  Ingrédients :

  • 3 courgettes ; 
  • une dizaine de tomates cerises ; 
  • 150 g de fêta (préférée la marinée) ;
  • le jus d’un demi citron ;
  • 1/2 cuillère d’huile de coco ; 
  • sel, poivre.

   Les étapes :

  1. Préchauffer le four en mode grill à  210°C ; 
  2. Couper les tomates en deux et la fêta en cubes si elle n’est pas prédécoupée ; 
  3. Sur du papier sulfurisé placé sur une plaque allant au four déposer les tomates et la fêta ; 
  4. Mettre au four pour 15 à 20 minutes suivant la puissance de votre four
  5. Pendant ce temps grâce à un accessoire à julienne, « râper » les courgettes sur toutes la longueur ; 
  6. Dans une poêle chaude, faire fondre l’huile de coco puis mettre les courgettes à chauffer pendant 10 minutes à feux moyens ; 
  7. Ajouter le jus de citron à mi-cuisson ; 
  8. Lorsque les courgettes sont cuites mais toujours croquantes, dresser l’assiette en déposant les tomates et la fêta sur le dessus. 


    Tout comme de vrais pâtes, on peut les accompagner avec n’importe quoi. Le but étant de ne pas trop les cuire afin qu’elles restent bien croquantes et que l’on puisse les enrouler autour de la fourchette. Plaisir garantit. 

    Il est aussi possible de ne pas les cuire et les manger crues. C’est tout aussi délicieux et parfait pour l’été. Personnellement, j’adore trouver des alternatives pour manger encore plus de légumes et se faire plaisir. 


    Avez-vous déjà essayé les spaghetti de courgette ? 

      Polenta « revisitée » : frites et salade fraîche

      Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ! On s’est retrouvé mercredi pour une recette de pizza vegan en 5 minutes top chrono, le week-end approchant et l’euro aussi, j’ai décidé qu’aujourd’hui la recette serait donc encore une fois dans l’esprit « junk food ». Bah oui, parce que, avec le foot, je sens bien que les soirées bières/mal-bouffe vont commencer à pointer le bout de leur nez. Alors, si l’on doit « mal manger » autant que ça reste équilibré et varié ! 

      Je vous propose donc des frites de polenta. La polenta, pour ceux qui ne connaissent pas, est à base de maïs. Elle se présente en forme de poudre et on la cuisine comme des flocons d’avoine. C’est extrêmement modulable et dû à sa forme on peut la cuisiner de différentes manières. 
      Effectivement, une fois cuite, on peut directement la manger en « purée ». Une fois refroidie, on peut la frire, la mettre en accompagnement de plat en sauce, la cuire au four, bref on en fait ce que l’on veut






        Temps de préparation : 30 minutes 

        Temps de repos : 1 heure au minimum 


        Ingrédients : pour 4 personnes 

      •  250 g de polenta ;
      • 1,2 l d’eau (soit 4 volumes d’eau pour 1 volume de polenta ;
      • sel ;
      • poivre ;
      • 1 cuillère à soupe d’herbes de Provence ;
      • 1 cuillère à café d’ail en poudre ;
      • 1 cuillère à café de paprika ;
      • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive ;

        Les étapes :
      1. Commencer par faire bouillir l’eau dans une casserole avec un épincée de sel ; 
      2. Verser en pluie la polenta ; 
      3. Remuer la polenta jusqu’à obtention d’une préparation homogène qui se découle des bords de la casserole. A la fin, vous devez obtenir une consistance type pâte à chou. Quand vous remuez, elle se découle très facilement des bords tout en restant souple ; 
      4. Une fois cuite, verser la préparation dans un plat à bords hauts ; 
      5. Laisser refroidir au minimum 1 heure ; 
      6. Découper la polenta en forme de frites ; 
      7. Déposer les frites sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ; 
      8. Verser en pluie de manière uniforme toutes les herbes et épices ; 
      9. Ajouter l’huile sur les frites  ; 
      10. Mélanger avec les mains pour répartir toutes les épices uniformément ; 
      11. Re-disposer les frites de manière à ce qu’elles soient éloignées des unes des autres ; 
      12. Mettre au four pour 20 minutes. 


      Conseils

      Vous pouvez très bien frire les morceaux de polenta et non les faire cuire au four pour obtenir plus de croustillants. 

      Je sers mes frites avec une sauce épicée. Il suffit de mélanger deux donnes cuillères à soupe de concentré de tomates avec une demi-cuillère de sriracha et le jus d’un demi-citron. 
      Vous pouvez varier la sauce en remplaçant le citron par de la sauce soja sucrée. 

      J’adore utiliser la polenta de cette manière. C’est croquant et vraiment délicieux. L’avantage, c’est que j’en fais en début de semaine, je la conserve dans un plat et quand j’ai envie d’en manger, je n’ai plus qu’à la couper et la chauffer. Bref, rien de plus pratique, surtout quand on n’a pas le temps !
      J’espère que cette recette vous aura plu et qu’elle aura ravie vos soirées matchs ! 

      Vous connaissez la polenta ? Comment aimez-vous la manger ? 

      Vegan pizza // 5 minutes top chrono



      Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien ! On se retrouve aujourd’hui sur le blog pour une autre recette en  » 5 minutes top chrono « . En effet, j’ai remarqué que celle de la semaine dernière vous avez énormément plu. Ainsi, j’ai décidé d’en faire une chronique permanente et j’espère que cela vous plaira. 


      La recette d’aujourd’hui est une pizza végétalienne réalisable en 5 minutes cuisson comprise. Impressionnant, non ? Oui et tout ça est possible grâce à la pâte. Ou plutôt grâce à son absence. En effet, pour réaliser cette recette, j’ai utilisé une galette de blé ! Bien plus pratique, cela m’évite de faire ou d’acheter la pâte. De plus, on obtient une « pizza » plus légère, ce qui nous permet en cas de grosse faim d’en manger deux ;). 

        Temps de préparation : 5 minutes

        Ingrédients :

      • une tortilla de blé ; 
      • du concentré de tomates ; 
      • 1 poignée de pousse d’épinard ; 
      • 1/4 de poivrons ; 
      • 1 poignée de haricots rouges ; 
      • 1 poignée de maïs ; 
      • 5 tomates cerises coupées en deux. 

        Les étapes :
      1. Préchauffer votre four à 210°C ; 
      2. Déposer la tortilla sur une plaque allant au four ; 
      3. Etaler le concentré de tomates sur la tortilla ; 
      4. Déposer tous les légumes sur la tortilla ; 
      5. Mettre au four pour 4/5 minutes.

      Conseils
      Surveillez bien la cuisson de la tortilla, suivant la puissance de votre four les bords peuvent commencer à brûler. Dans ce cas, arrêtez la cuisson. 

      J’espère que cette série vous plaît ! Je vous dis donc à vendredi pour un nouvel article. Un indice ? Si je vous dis frites mais sans pommes de terres, cela vous intéresse ? Si vous oui, rendez-vous vendredi à 18:00 !

      Quelle est votre pizza préférée ? 


      Sushi bowl coloré

      On se retrouve aujourd’hui sur le blog pour parler bol. En tant qu’étudiante qui se respecte, c’est un de mes essentiels. En effet, il est extrêmement pratique de manger dans ce récipient quand on est une adepte de la grosse cuillère pour déguster son pâtes et riz en tous genre. 
      C’est réellement de manière de manger que j’apprécie. Il suffit simplement d’y déposer son riz, pâtes ou divers autres féculents et de les surmonter de ce que bon nous semble. Facile, simple je peux manger en toute tranquillité dans mon lit, sans craindre la moindre fuite de nourriture qui pourrait se retrouver, pour mon plus grand désarroi, sur mon ordi. Car oui, j’adore et même j’aime énormément manger, avachie dans mon lit avec mon ordi sur mes genoux (allez, je sais que vous êtes comme moi ;). 
      Ces derniers temps, j’ai réalisé beaucoup de « sushis bowl ». Le principe étant de mettre sous forme de bol ce que normalement vous dégusteriez en sushis. C’est tellement coloré et bon que j’en raffole. Et puis, je me suis dit pourquoi ne pas la partager aussi avec vous. 
      Je vous propose donc aujourd’hui la recette de mon sushi bowl végétarien préféré. Comme sur les photos, vous pouvez aussi en réaliser des non végés. De mon côté, j’avais choisi pour mon invité des crevettes. Je les ai fait revenir dans une poêle avec le l’ail et du citron. Simple mais apparemment très efficace puisqu’il a adoré. 

      J’espère que cette recette vous aura plu ! En attendant le prochain article, je vous invite à me retrouver sur Facebook et Instagram pour suivre les aventures du blog et les miennes. Je vous souhaite une belle semaine ! 🙂 

      Et de votre côté, comment agrémenter vous vos bol de riz ?